Pourquoi les écrans ont-ils un impact négatif dans le développement des enfants9 Minutes de lecture

Le constat dans notre société actuelle

Les écrans sont déjà très présents dans notre quotidien. Les familles sont de plus en plus équipées; Désormais chaque membre du foyer possède un smartphone, un ordinateur portable, une tablette, une ou plusieurs télévisions.

Les adultes et les adolescents passent de plus en plus de temps sur leurs écrans ce qui limite considérablement les échanges et les interactions entre membres de la famille ou entre amis. Selon les études, chez les jeunes enfants de 12/17 ans, c’est en moyenne 17h par semaine 1. Chez les 18/24 ans, on passe à 27h par semaine 2. C’est une moyenne, ce qui signifie que certains y passent moins de 4 heures par jour, mais que d’autres y passent plus de 7 heures par jour !

La télévision est allumée souvent du matin au soir. L’offre est de plus en plus importante avec des chaines de plus en plus nombreuses pour capter le public un maximum de temps.

Le but de tous ces écrans est de vous voler du temps … Plus l’on passe de temps devant la télévision, plus l’on est susceptible de regarder la publicité et donc de consommer. Plus l’on passe de temps sur smartphone ou tablette, plus l’on nous propose des produits susceptibles de nous intéresser puisque nos informations sont vendues aux annonceurs.

Si certains individus prennent conscience de cette évolution de mode de vie et essayent d’y remédier ou de se réguler, il existe une population beaucoup plus fragile que les autres devant ce phénomène: les enfants.

Ils sont désormais scotchés devant les écrans plusieurs heures par jour et ce temps ne cesse d’augmenter. Incapables de se modérer, en plein développement psychomoteur, ils subissent de plein fouet cette évolution de notre société.

Les conséquences sont nombreuses : Retards de développement, difficultés scolaires, troubles des relations sociales et encore bien d’autres symptômes similaires aux troubles autistiques…

Pourquoi trop de temps passé devant les écrans est-il néfaste ?

Des témoignages abondent dans ce sens

Le docteur Sylvie Chokron – Neuropsychologue

Selon ce médecin, il existe plusieurs problèmes. D’abord sur le plan visuel avec un risque de myopie augmenté (Le temps passé devant les écrans est un temps où l’on n’exerce plus sa vision de loin) et un champ visuel restreint (On prend l’habitude de regarder de tout petits espaces visuels). Ensuite sur le plan attentionnel, cela rend les choses beaucoup plus difficiles quand il faut se concentrer et rester attentif. Et enfin sur le plan du sommeil, puisque la lumière bleue des écrans a un impact sur la sécrétion de mélatonine (hormone du cycle du sommeil) et perturbe le sommeil en provoquant des troubles de l’endormissement.

Le docteur Anne Lise Ducanda – Médecin généraliste

Sur les 5 dernières années, ce médecin été particulièrement attentive aux enfants, de leur naissance à leur 4 ans, et le résultat est sans appel. Les enfants de 3/4  ans en grande difficultés scolaire sont quasiment tous exposés aux écrans plusieurs heures par jour. Et le nombre d’enfants touchés a été multiplié par 6 en 15 ans.

Elle décrit des enfants dans leur bulle, indifférents aux autres enfants ou à leur environnement; Des enfants ne répondant pas à leur prénom, ne regardant pas leurs parents dans les yeux, incapables de répondre à une consigne simple, qui ne comprennent pas ce qu’on leur dit ; des enfants agités, parfois agressifs, intolérants à toute frustration.

A 9 mois, l’enfant réagit à son prénom normalement. A 18 mois, il doit être capable de parler et à 2 ans et demi de faire des phrases.

Vous pouvez observer si votre enfant joue? S’il répond à son prénom? S’il vous regarde quand vous lui parlez ? S’il peut répondre à une consigne simple ?

Sur le plan médical, on parle de trouble du spectre autistique quand l’enfant répond à la triade suivante :

Trouble de la communication + Troubles des relations sociales + stéréotypie (Enfant qui reproduit toujours les mêmes choses)

 

Pourquoi cette addiction aux écrans

Que se passe-t-il dans le cerveau des enfants ?

Des expériences basées sur des imageries cérébrales ont prouvé que la partie frontale du cerveau rétrécie lorsque l’on passe trop de temps devant un écran. C’est un cercle vicieux, car plus cette zone diminue en taille, plus l’individu perd ses capacités de logique et de jugement. Il devient alors encore plus dépendant.

L’étude la plus parlante a été réalisée par les chinois; 15 enfants souffrant d’addiction à internet ont passé un scanner cérébral.

  • La circulation des fluides était altérée
  • Certaines régions du cerveau étaient rétrécies avec des défauts de communication cérébrale, provoquant ainsi un ralentissement du fonctionnement du cerveau

https://www.francetvinfo.fr/sante/drogue-addictions/video-addiction-numerique-comment-les-ecrans-endommagent-le-cerveau_2566513.html

Une stimulation du cerveau par une hormone du plaisir

Nir Eyal travaillant dans l’industrie du jeu et de la publicité, auteur du livre intitulé Hooked (Accros) explique la méthode utilisée pour rendre les consommateurs accros. Il s’agit de « Réprimer les zones du cerveau associées au jugement et à la raison et activer les zones associées à l’envie et au désir ».

Et en effet, le temps passé devant les écrans augmente la sécrétion de dopamine. Cette hormone surnommée hormone du plaisir, procure une sensation de bien-être. L’individu est donc incité à regarder de plus en plus pour ressentir cet effet.

Cette sensation est retrouvée lorsque vous faites défiler votre fil d’actualité Facebook à la recherche de nouveauté où lorsque vous recevez un  « like » sur une de vos photos ou de vos publications. Ce qui a pour effet d’exciter les zones de votre cerveau correspondant à l’activation de la récompense, stimulant ainsi la sécrétion de dopamine.

Sur internet ou sur vos applications de smartphone et tablette, comment votre temps est-il subtilisé en échange de votre argent?

Dopamine labs

Des neuroscientifiques expliquent le fonctionnement de ce système. Le but de toutes les plateformes internet ou de toutes les applications créées est d’accrocher le plus longtemps possible les utilisateurs car c’est de cette manière qu’ils sont rétribués.

Max Stossel membre de l’association Time Well Spent (Temps bien dépensé) explique pourquoi l’accès à Facebook, Google … est gratuit. « Les individus ne sont pas les clients, ils sont les produits. Ce sont nos yeux et notre attention qui sont marchandés sur ces plateformes ». Les applications revendent ensuite les informations aux publicitaires qui par la suite vous proposent des publicités ciblées concernant vos gouts.

Je vous conseille cette vidéo très courte représentative des méthodes utilisées par les réseaux sociaux.

Témoignages d’anciens membres de Facebook

Le cofondateur de Facebook Sean Parker en 2017 expliquait « Exploiter la vulnérabilité de la psychologie humaine »

L’ancien vice-président de Facebook Chamath Palihapitiya disait « Les gratifications en boucle à base de dopamine que nous avons créé sont en train de détruire la société »

 

Revenons-en à nos enfants… Comment y remédier ?

Il a été démontré qu’il suffisait d’éloigner l’enfant pendant quelques semaines pour que les signes décrits ci-dessus s’estompent. Au bout d’un mois, ils disparaissent. Il n’est donc jamais trop tard!

Les 4 pas de Sabine Duflo

Il s’agit de redonner à l’enfant le temps volé par les écrans

Pas d’écran le matin (Ils captent l’attention et diminuent la concentration)

Pas d’écran pendant le repas (Moins de dialogue – Ils empêchent le développement du langage et de l’expression)

Pas d’écran avant de s’endormir (La lumière bleue retarde l’entrée dans le sommeil)

Pas d’écran dans la chambre de l’enfant (Utilisation plus importante – Pas de contrôle)

 

La règle des 3-6-9-12 de Serge Tisseron

Pas d’écran avant 3 ans

Période où l’enfant à besoin de découvrir le monde avec ses 5 sens. Il s’agit plutôt de favoriser les interactions avec son enfant, le jeu, l’échange…etc. Attention aussi à ce que l’enfant ne soit pas perturbé par une télévision allumée, même s’il ne la regarde pas. Les flash lumineux et le fond sonore vont le capter et l’interrompre constamment dans ses activités, indispensables à son développement.

Pas de jeu vidéo avant 6 ans, et un temps limité devant les écrans

Pas d’accès à internet avant 9 ans

Cependant il peut être intéressant d’expliquer à son enfant comment cela fonctionne

Ne pas laisser ses enfants seuls sur internet avant 12 ans

Être avec ses enfants pour contrôler et éduquer sur les dangers d’internet afin qu’ils puissent se protéger. Au delà de 12 ans, vous pouvez laisser votre enfant seul devant internet grâce au contrôle parental et en allant jeter un œil de temps en temps.

Pour plus de détails et d’explication, vous pouvez consulter ce site

 

En conclusion

Il ne faut pas oublier que les enfants fonctionnent par mimétisme. Il est évident que c’est à vous de montrer l’exemple. Il suffit simplement de fixer quelques règles; Pas de smartphone ou de tablette au moment des repas, ne pas constamment consulter son téléphone devant ses enfants, choisir de regarder la télévision POUR un programme que vous avez sélectionné, couper le son lors des publicités…etc.

Aujourd’hui les industriels mettent au point des produits pour des enfants de plus en plus petits; Des tablettes incassables et à écrans déformables sont à l’étude. Depuis 2014, les tablettes pour enfants sont numéro 1 des ventes de jouet. Elles sont vendues comme étant éducatives ou pour éveiller l’enfant, mais il n’en est rien. Elles ne remplaceront jamais l’interaction que vous pouvez avoir avec vos enfants, lorsque vous lui parlez ou que vous jouez avec lui.

 

Cet article a été grandement inspiré de l’envoyé spécial de France 2 du jeudi 18 janvier 2018. Cliquez ici pour y accéder dans son intégralité.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire