Kinésithérapeutes, ostéopathes, étiopathes, comment s’y retrouver ?4 Minutes de lecture

Les patients sont souvent noyés dans la vague de praticiens qui leurs sont proposés pour traiter leurs douleurs. Je vous propose de dresser un petit comparatif rapide de ces 3 professions souvent confondues, afin d’ y voir un peu plus clair.

Les kinésithérapeutes

  • Étude : 5 ans, diplôme d’état – Une première année de médecine ou de STAPS puis 4 ans d’école de kinésithérapie
  • Origine: Du Grec KINÊSIS « mouvement » et THERAPEUTÊS « celui qui prend soin de quelqu’un », il est donc littéralement le thérapeute par le mouvement ou thérapeute qui rend le mouvement. Le terme de kinésithérapie est apparu au milieu du XIX ème siècle, il regroupe un certains nombre de professions comme les masseurs médicaux et les gymnastes médicaux. Le terme de masseur est ajouté lors de la création du diplôme de masseurs-kinésithérapeute en 1922.
  • Pratique: La kinésithérapie est une profession paramédicale spécialisée dans la rééducation. Elle intervient sur le corps par des techniques de massage, de drainage, des exercices physiques, avec ou sans appareil, du renforcement musculaire, des ondes de choc, de la cryothérapie
  • Méthodes: En dehors des techniques traditionnelles, certains thérapeutes pratiquent des méthodes spécifiques telles que la méthode Mézières ou Mackenzie, d’autres utilisent également des techniques articulaires.

Les ostéopathes

  • Étude: 5 ans, école privée
  • Origine: Du grec OSTEON « os » et PATHOS « souffrance », il est donc littéralement le thérapeute de la souffrance de l’os. Une étymologie qui même si elle est réductrice, lui colle à la peau. Inventé au XIX (en 1874) par Andrew Taylor Still un « médecin » Américain.
  • Pratique: Spécialiste dans le traitement de la douleurs aiguë ou chronique principalement d’origine non médicale. Il intervient sur les différentes structures du corps; de la peau à l’os en passant par les muscles et fascias. Il intervient également sur différents symptômes, comme les troubles du sommeil ou de la digestion. La vision de l’ostéopathe est globale. Le corps humain est un tout. Par interrelations, l’atteinte de l’un de ses constituants entraîne des perturbations sur son ensemble. C’est pourquoi l’ostéopathie appréhende l’individu dans sa globalité.
  • Méthodes: Structurelle: Spécialiste de la manipulations – Fascia ou ostéopathie « douce » –  CrânienneViscérale… L’ostéopathe dispose de toute une palette de techniques lui permettant de traiter des individus allant du nouveau née à la personne âgée.

Les étiopathes

  • Étude: 6ans, école privée
  • Origine: Du grec AÏTIA « origine » et PATHOS « souffrance », il est donc littéralement le thérapeute de l’origine de la souffrance. Inventé en 1963 par Christian Tredaniel. Ancien ostéopathe, celui-ci pensait qu’il y avait trop de courants différents en ostéopathie et a voulu fonder son propre mouvement.
  • Pratique:  La pratique de l’étiopathie se rapproche de la pratique structurelle de l’ostéopathie. L’étiopathe intervient également sur les douleurs aiguës ou chroniques. La vision est globalement la même que l’ostéopathe c’est à dire holistique.
  • Méthodes: Principalement structurelle

 

En conclusion

La formation est différente en nombre d’années même si le programme se base sur l’anatomie et la physiologie du corps humain.

L’ostéopathie et l’étiopathie sortent d’un courant de traitement globalement similaire, on ne retrouvera que très peu de différences tant dans le courant de pensée (la vision globale) que dans le traitement. La kinésithérapie, elle, se différencie principalement par la rééducation, traitement « médical » que nous ne retrouvons pas dans les deux autres professions.

Cependant, une partie des praticiens que ce soit kinésithérapeutes, ostéopathes ou étiopathes continuent de se former par des séminaires où ils se croisent. C’est pourquoi vous pourrez retrouver des pratiques similaires chez tous ces praticiens.

Il est également intéressant d’ajouter que la kinésithérapie est prise en charge par la sécurité sociale, ce qui n’est pas le cas de l’ostéopathie ou de l’étiopathie. Cependant, de plus en plus de mutuelles remboursent les actes d’ostéopathie ou d’étiopathie. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mutuelle et à demander une facture à votre praticien!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire